A la découverte du massif des Bauges, un parc naturel régional

A cheval entre la Savoie et la Haute-Savoie, au sud du Lac d’Annecy, le massif des Bauges est un incontournable du paysage français. On dit qu’on y retrouve « une sensation d’équilibre entre l’Homme et la nature ». Ce qui est certain, c’est que l’on s’y ressource et s’émerveille.

Labellisé Géopark en 2011, le massif des Bauges est un livre ouvert sur des années d’histoire de la terre. Et notamment, une bonne part de l’histoire des Alpes. Un héritage géologique qui a orienté l’histoire de l’occupation humaine. Ses roches se sont formées sous les mers entre 180 et 66 millions d’années. Vous pourrez facilement découvrir ces secrets à travers des découvertes ludiques ou gourmandes, des escapades pédagogiques, randonnées ou explorations sportives du massif.

 

Massif des Bauges : Des paysages à perte de vue

Aujourd’hui, au cœur du massif de Bauges, les paysages se contemplent. De loin, on distingue de sombres forêts pentues, et d’impressionnantes falaises noircissent l’horizon. Puis, les contrastes se dessinent pour subjuguer le rêveur qui se rapproche.

Au sud du massif, le large lit de l’Isère a laissé son nom à la vallée éponyme. Dans la vallée de l’Isère, vous profiterez d’une vaste plaine, et ses boisements humides aux alentours. Vous pourrez grimper au rythme du chant des grillons, des sauterelles et des cigales. Jusqu’à ce que la pente se corse et devienne plus rocailleuse, laissant place à un forêt de chênes et de buis aux allures méditerranéennes.

 

Massif des Bauges : Les grands bleus du massif

Autre facette du massif, les grands lacs. De la brume artistique, aux plages convoitées des marcheurs en quête de fraîcheur. Deux des plus grands lacs naturels de France s’y baignent et colorent le massif au fil des saisons. Et en arrière plan, les vestiges de villages lacustres sont classés par l’Unesco.
Vous pourrez continuer votre périple montagnard à travers les massifs voisins de la Chartreuse, de Belledonne, du Beaufortain, des Bornes, des Aravis, ou un peu plus loin, de la haute chaine du Jura ou du Mont Blanc. Quelle richesse !

Une fois arrivés au cœur du massif, vous admirerez un paysage fait de vallées et de prairies, traversés par des « nants » ou petits torrents qui se retrouvent au Chéran, l’artère centrale.

Massif des Bauges : Prenez de l’altitude

D’ici, les plus aguerris s’aventureront peut-être à prendre un peu de hauteur ?  L’espace préservé, réserve nationale de chasse et de faune sauvage se trouve à 2217 mètres d’altitude. Bien que ce ne soit pas si haut, cela suffit à s’offrir un spectacle de carte postale. Hêtre, sapin, épicéa, troupeaux de vaches, mouflons, ou chamois… Chaque saison a son lot de couleurs, comme à chaque heure de la journée qui défile.
Avec une diversité telle, vous ne pourrez qu’apprécier le massif et les secrets qu’il vous dévoilera au fil de vos balades.