Parc National des écrins : la nature au sommet

Entre les Alpes du nord et les Alpes du sud, 150 sommets de plus de 3000 mètres et quelques 10 000 hectares de glaciers, c’est le massif des Ecrins. Vaste paysage sauvage et insoupçonné, le Parc national des Ecrins, créé le 27 mars 1973, est d’une beauté brute et sauvage.
Une forteresse de pierre et de glace d’où s’échappent de profondes vallées ciselées par les glaciers. Ses territoires, conquis par la société montagnarde, d’abord agropastorale, puis se tournant vers l’activité touristique, ont été façonnés avec humilité. Ressentez le rapport entre la puissance des reliefs et la ténacité des hommes. Le parc national des Ecrins, c’est 2 500 espèces végétales, plus de 350 espèces de vertébrés et moult petites bestioles. Quant aux papillons, ils y volent encore de tous les côtés.

Parc National des écrins : Le Parc aux sept vallées

Le parc est structuré par sept vallées. Et chacune d’entre elle porte un surnom à l’image de son paysage. « Le Briançonnais aux portes de la haute montagne, la Vallouise et ses vallées cachées, l’Embrunais, une montagne éclaboussée d’eau et de soleil ; le Champsaur, jardin alpin du pays bocager ; le Valgaudemar, un Himalaya au sud des Alpes ; le Valbonnais, paisible et escarpé ; l’Oisans vertical, vallée des pionniers ». Laquelle vous tente alors ? Quoique vous choisissiez de parcourir à travers le parc, vous serez séduit. Les villages, les forêts, les cours d’eau, les cultures, chaque paysage à sa manière, déclinent mille et une façons d’habiter la montagne et de la vivre.

Parc National des écrins : Le parc et ses maisons

A la fois siège des équipes de terrain et lieu d’accueil, les maisons du parc se comptent également par sept. Ce sont les vitrines du parc, comme de petits office de tourisme, elles proposent aux visiteurs des espaces documentaires, une exposition temporaire, une carte en relief renseignée du massif pour se repérer… Ces lieux d’accueil permanent invitent tous les publics à partager autour de conférences, ateliers, présentations ou offres de découverte du territoire. Des endroits incontournables pour se renseigner et rencontrer des gens.

Parc National des écrins : L’incontournable : la randonnée

En été comme en hiver, il est bien évidemment conseillé de découvrir le Parc national des Ecrins en randonnée. A pied, le rythme vous permet d’appréhender la nature de plus près, de mieux sentir, mieux voir, mieux toucher, mieux écouter et pourquoi pas mieux gouter ce qui vous entoure.
Vous apprécierez de jolis paysages à travers le patrimoine naturel et culturel des Ecrins, à la rencontre de sa faune et de sa flore.
Aujourd’hui entretenu grâce au Parc national des Ecrins et l’Office national des forêts, toujours en accord avec les communes concernées, le réseau de randonnée représente 700 kilomètres de sentiers. Enfilez vos chaussures !